La longévité, mais en santé

Michael Kish, 71 ans, court un 100m sous les 13 secondes. Photo par Rob Jerome

Je n’ai absolument aucun intérêt à vivre mes vieux jours dans un état non fonctionnel. Malgré toutes les avancées de la médecine moderne, personne n’est complètement à l’abri d’un cancer fulgurant ou d’un accident. D’un autre côté, il est possible de maximiser ses chances d’être aussi impressionnant que Michael ici en plein 100m à 71 ans. On dirait qu’il vole!

Quand on parle de santé, vaut mieux ne pas procrastiner : le plus tôt on investit du temps pour l’améliorer, le mieux. 

Vaut mieux prévenir que guérir

C’est un vieil adage, certes, mais combien véritable. Si la santé avait ses 4 Cavaliers de l’Apocalypse, ils seraient sans aucun doute les suivants:
  • L’athérosclérose
  • Les dysfonctions métaboliques : de l’hyperinsulinémie au syndrome métabolique en passant par la stéatose hépatique jusqu’au diabète de type 2
  • Les cancers
  • Les maladies neuro-dégénératives comme la démence d’Alzheimer
80 % des non-fumeurs vont succomber à une conséquence de ces grandes catégories. Les fumeurs ajoutent au palmarès les maladies pulmonaires chroniques et une accélération drastique de tout ce que je viens d’énumérer.

 

Nos armes de prédilection

Un dépistage approprié en fonction des antécédents personnels et familiaux nous permettra d’intervenir agressivement et rapidement pour freiner, et parfois même renverser complètement le progrès d’une maladie chronique. Ensuite, pour combattre nos Cavaliers, on dispose de plusieurs outils et stratégies : l’optimisation du sommeil, l’exercice physique, la nutrition adaptée, la gestion du stress, les suppléments et la pharmacothérapie.

 

L’importance d’une approche individualisée

Si on veut faire un changement marqué dans la trajectoire de santé d’une personne, il faut adapter complètement notre approche pour chacun. Les stratégies seront bien différentes en fonction de vos objectifs à long terme et de vos facteurs de risques et maladies actuelles. Que voulez-vous optimiser? Que voulez-vous être en mesure de faire à 70-80 ans? Voyager de façon autonome? Faire du cyclotourisme? Faire un Ironman (en vaut la lecture)? Jouer avec vos petits enfants et être capable de les prendre dans vos bras? Chacune de ces activités requiert des aptitudes bien précises en matière de force, mobilité, coordination et capacité cardiovasculaire. Certaines de ces activités sont triviales lorsqu’on est dans notre trentaine ou quarantaine, mais on doit diminuer notre vitesse de déclin fonctionnel de façon substantielle afin d’être capable de les faire dans nos vieux jours.

 

Une méthode adaptée

Dans ma pratique chez QuatuorMD,  je m’appuie sur les dernières avancées scientifiques et technologiques en matière de performance et de longévité, afin d’offrir une approche personnalisée dans la réalisation de vos objectifs. Le programme de Performance et Longévité en Santé s’adresse aux personnes de tous âges et de toutes conditions physiques, des athlètes d’élite aux personnes sédentaires souffrant de surpoids, souhaitant maximiser leur potentiel et favoriser une longévité en santé.    

À propos de l’auteur :
Julien Martel est un médecin passionné par la longévité, travaillant avec diligence pour aider les autres à non seulement vivre plus longtemps, mais surtout en santé. Triathlète, il participe à des compétitions allant des distances sprint au 70.3, preuve vivante qu’il met en pratique ce qu’il prêche. Son objectif principal est d’empêcher les gens de finir là où il a passé 13 ans de sa carrière : les urgences.